Troisième livraison - printemps 2020

L'immunité du troupeau « tant qu’à pogner la covid
je veux que ce soit dans la joie et la bonne humeur
pas dans le stress et le trafic
ou un centre d'achat
ce qu’ils appellent le monde normal »

Fuck ton économie, Francis Vailles : « S’il y a quelque chose qu’il faudrait retenir de la crise, c’est notre intense désir de liberté, celle dont nous sommes privés présentement, et dont la première incarnation est de bouger sans contrainte, pas pris dans le trafic, pas séquestré dans un cubicule, pas orienté vers les buts d’un patron ou d’une corporation avec qui on ne partage rien. »

Comment nous sommes devenus propres II : « Les taxis étaient sales. Ou en retard. Des fois ils puaient. Les chauffeurs chialaient, conduisaient agressivement, certains écoutaient la radio. Il y avait des permis, des zones, des formations, c’était lourd et bureaucratique, il fallait moderniser à cause des algorithmes, demandez aux jeunes à Montréal. »

Avenue Taniata : « mais maintenant que je sais tout ça
je ne sais plus
comment me défaire de cette allusion mal placée
complètement awkward comme disent les jeunes
et j’ai peur que l’un contamine l’autre »

Fuck Costco : « Nous sommes comme les zombies de Romero, qui continuent de fréquenter le centre d’achat en souvenir de notre existence antérieure, celle où la consommation était une promesse de bonheur, l’abondance un signe de richesse, où ce mode de vie n’était pas recouvert d’un voile de soupçon, condamné par un système économique et une planète qui menacent de s’écrouler tous en même temps, à brève échéance.»